TOUS LES MATINS, UN NOUVEL EPISODE !


Ce vendredi 16 novembre 2017...

Le 32 et dernier épisode de la S-02 du "Peuple S.A."

" L'Affreux Pastis de la rue Vignal "

 

Saison 02 - Episode 31 :

Episodes précédents et contexte

MESSIDOR VIENT D’ARRIVER et la canicule a planté ses crocs dans le Q. et dans les rues adjacentes. Les arbres qui sont survécu aux bombardements de la naqba dépérissent et il faut arroser les arbrisseaux que les gandous ont plantés au printemps. C’est tout un quartier qui prend le frais dès l’aube. Reconnaissable à son cafetan d’hiver marron et à sa kippa, le Schrift s’est installé devant son échoppe. Il tourne les pages d’un grimoire qui date de l’ère médiévale et se gratte le nez plus qu’à son tour. Xyz qui étouffe dans son bureau le rejoint en robe de chambre...

— Mais que faites-vous donc, Théo ? Je suis surpris de vous voir travailler au beau milieu de la rue.

Pas de réponse, juste un signe.

— Vous allez dire que je suis curieux, mais c’est écrit en quoi, je ne reconnais pas l’alphabet utilisé...

Le Schrift sort un carnet de sa bandoulière et le consulte en ajustant ses bésicles.

— C’est du protosémitique ? De l’arabéen ? Du nestorien réformé ?

 

Pas de réponse, les doigts du Schrift, rendus doux par la patine, courent entre les folios.

— Que veut dire ce signe, Théo, on dirait un « I » mais c’est presque un « H » ?

Letondeur contourne la Statue du Grand Poète et les salue ; il a l’air dépité, pas mal de ses amis le snobent plus depuis qu’il s’occupe de la sécurité pour le Conseil.

Xyz fait comme si de rien n’était.

— Je sais que vous devez vous concentrer, mais dites-nous quelque chose, d’où sort ce palimpseste et en quoi mérite-t-il que vous l’étudiiez au vu et au su de tous, avec le risque qu’un lascar à la solde de Nestor ne vous estourbisse et le vende aux Puces du Front de Mer ?

Le Schrift ne répond pas plus à cette question qu’aux précédentes. Son index reste pointé sur une lettrine pendant qu’il se contorsionne pour ramasser le Lexikon gothique sur lequel il est assis...

C’est au tour du Letondeur de passer à l’attaque.

— Théodore, vous savez que je peux vous contraindre à me répondre. N’en venons pas là et dites-moi ce que vous bricoler !

Le Schrift ôte sa kippa et soupire comme une âme en peine...

— Et bien quoi, Bordille ! Qu’est-ce qui s’passe ? Vous avez découvert quelque chose ?

Xyz est un spécialiste de l’encodage-décodage des messages. Il se concentre sur les signes autour du doigt crispé de Théo et il les mentalise. Ce qu’il déchiffre fait penser aux symboles de l’Algorithme qui circule dans le quartier.

Se rendant compte que l’inspecteur de la Fiscale l’épie, Théo referme son grimoire, ce qui fait voler une myriade de particules ancestrales.

— Maintenant c’est un ordre, pourquoi prenez vous cet air de conspirateur, nom de Bleu ?

Le Schrift se renfrogne pousse de petits cris de souris. Il trotte jusqu’à son échoppe et en revient avec un samovar et du thé en branches importé du pays de Siam par un colporteur birman.

— Les amis, les brumes du mystère vont bientôt se dissiper, je vous le promets.

— Quel mystère ?

— C’est vrai, je ne comprends pas tout, mais je crois savoir ce qui va se passer ici ce soir.

Le Schrift finit de servir le thé et dit :

— Vous serez mes témoins. Si ce que je vais vous dire se produit, cela signifie que je suis sur la bonne voie.

Xyz, qui croit aux chiffres mais pas à la Cabale, lui demande de poursuivre.

— Ecoutez-moi bien... Avant que le soleil ne soit avalé par la Mer au couchant, un homme à cheval va traverser l’ancien champ de mines, tourner au niveau des baraquements Maoris et rejoindre cette place suivi de deux cavaliers.

Veillet-Lavallée, qui n’est jamais loin depuis qu’il est le rédac-chef des Affiches, a entendu « homme à cheval », « baraquements » et « deux autres cavaliers ».

— Quel homme, quel cheval, qui ça, qu’est-ce que vous racontez, vous trois ?

— Ce que je raconte, c’est que nous allons assister au retour du Lieutenant Colonel Garnier, l’Ambroise Paré du désert, un des hommes les plus remarquable que ce quartier ait donné au monde.

— Vous voulez dire l’homme qui a perdu la Mayeurie parce qu’il voulait interdire la production et la consommation de blanc-pomme ?

— Le premier député de la République de confession sulfite, ajoute Lavallée.

Le Schrift ne répond pas, il trotte jusqu’à sa boutique, s’enferme à double tour laissant ses amis interdits.

L'avenir dira que le Schrift ne s’est pas trompé. A l’heure où les ombres s’allongent, le Major Garnier et deux de collègues méharistes traversent le Q. juché sur leurs dromadaires blancs.

— Bon sang ! fera Nestor qui a la nostalgie des caravanes et des fantasias mais qui n'aime pas le gris : On n’a pas pu allez à eux, les voilà qui viennent à nous !

Mais il est temps de nous quitter.

La deuxième saison du feuilleton désopilant et politique s’achève.

Qui sera suivie d’une troisième et de huit autres où les surprises ne manqueront pas...

(La suite au prochain numéro...)

(A Suivre...)

 

VOUS AVEZ MANQUE LA SAISON 01 DU FEUILLETON DESOPILANT, POLITIQUE ET INSOUMIS DU CAMARADE SCHWARTZ-BELQACEM ?

Ce n'est pas grave. Pour obtenir l'histoire complète en pdf, il vous suffit de cliquer sur l'image ci-dessous


Last Updated ( DATE_FORMAT_LC2 )